L’association

L’association Jules & Jim , association loi 1901 née en 2002, a pour vocation de promouvoir la vie et l’ oeuvre de l’auteur du roman Jules et Jim, Henri-Pierre Roché, notamment en organisant des manifestations et en aidant à la publication de tout texte s’intéressant à l’ oeuvre.

Elle veut également mettre en relation tous ceux qui travaillent sur Henri-Pierre Roché , afin qu’ils puissent se rencontrer, échanger, mettre en commun le fruit de leurs recherches.

Elle met son site internet à la disposition de tous ceux qui souhaiteraient y mentionner ou y héberger leurs travaux.

Henri-Pierre Roché

roche

Henri-Pierre Roché nait à Paris en 1879. Il est élevé par sa mère, restée seule après la mort de son mari. Ayant renoncé à devenir diplomate (pas de nom) et peintre (pas assez de talent), Roché va vivre dans ce Paris si fourmillant d’intelligence et de création, au milieu des artistes de son temps : il passe une grande partie de sa vie dans les ateliers de Montmartre et de Montparnasse, devient l’ami de Picasso quand celui-ci n’est pas connu, fréquente Cocteau et ses amis musiciens du Groupe des Six, écrit un journal, des poèmes, de courts textes publiés dans diverses revues. Il boxe avec Braque et Derain, sera le premier collectionneur et le premier amant de Marie Laurencin.

Satie, Brancusi, Duchamp 

Il nouera des amitiés indéfectibles avec Satie, qu’il raccompagne souvent chez lui, avec  Brancusi qui partage son déjeuner dans son atelier, avec Duchamp surtout, l’ami parfait qu’il rencontre à New York en 1916 et avec lequel il entretiendra une relation d’une grande complicité. Ils passeront beaucoup de temps ensemble à rire, à jouer aux échecs, à s’interroger sur l’art.  Roché achète, vend, conseille des collectionneurs. Lui-même soutient directement ou indirectement des peintres, des sculpteurs, leur venant en aide, les recommandant, leur passant des commandes : Wols, Etienne-Martin, Stahly, d’autres encore. Sa propre collection est une pure merveille de l’art en train de s’inventer sous ses yeux. Il sera certainement un des meilleurs connaisseurs, un des meilleurs défricheurs de l’art du XXème siècle, contribuant à faire passer les artistes européens aux Etats Unis.

Les femmes

Outre l’art, la grande affaire de Roché, c’est la connaissance des femmes. Très jeune, il décide qu’elles seront un objet d’étude pour lui et qu’à défaut de pouvoir les connaître toutes, il lui en faudrait connaître le plus grand nombre possible. Ce qu’il fera minutieusement, assez froidement au début, avant que les sentiments ne viennent s’en mêler et compliquer sa tâche, sa vie aussi. Il a en général une maîtresse attitrée, qui le voit disparaître régulièrement pour d’autres femmes, d’ici et là, pour un temps plus ou moins long, avant de revenir se reposer auprès de celle qui malgré tout lui reste fidèle et continue de lui ouvrir sa porte. Il consigne scrupuleusement l’ensemble dans son journal.

Jules et Jim

Mais Roché veut être écrivain. Il lui faudra pourtant attendre d’avoir 74 ans avant que son premier livre ne paraisse –si l’on excepte une plaquette racontant un séjour en prison de deux semaines pendant la grande guerre, alors qu’il était soupçonné de travailler pour l’Allemagne, en raison de sa correspondance ; et un Don Juan, paru en 1922, qui ne rencontrera pas le succès escompté.

Ce livre d’un jeune romancier de 74 ans, c’est Jules et Jim, l’histoire vraie de l’amitié entre Henri-Pierre Roché (Jim) et Franz Hessel (Jules), un écrivain allemand. De cette rencontre naît une amitié que rien ne semble pouvoir briser, pas même la jeune Helen Grund (Kathe/Catherine), qui épouse Franz avec lequel elle aura deux enfants (Ulrich et Stephan),  prend Roché comme amant sous le regard complice de l’ami Franz, entraine tout son monde dans un tourbillon vertigineux. Lorsqu’Helen s’aperçoit que Roché a une double, voire une triple vie, elle rompt, à sa manière, violente et sans appel. Et interdit à  quiconque de le revoir. C’est en respectant sa demande que Franz et Henri-Pierre ne se reverront plus. Franz, juif, quitte Berlin, arraché à ses livres par Helen. Mais dès la guerre déclarée, il est arrêté avec Ulrich par la police française et déporté au camp des Milles. Il mourra quelques jours après en être sorti, à Sanary en janvier 1941. Roché est alors à Dieulefit. Apprenant la mort de Franz, il rédige un court roman, Jules et Jim, qu’il polira pendant des années avant de le voir enfin en vitrine en 1953. Aucun succès. Il entreprend un deuxième roman, autobiographique aussi, Deux Anglaises et le Continent qui connaîtra le même sort que le premier. Il mourra, en 1959, en ayant commencé la rédaction de Victor, troisième roman dont Marcel Duchamp était la figure principale.

C’est François Truffaut qui, trouvant par hasard un exemplaire de Jules et Jim, décide qu’il en fera un film. Qui sauvera Roché et son œuvre de l’oubli.

ACTUALITES

A PARAITRE LE 28 OCTOBRE !

attachment

 

DIEULEFIT 2013

TROISIEMES RENCONTRES INTERNATIONALES

prog1

 

prog2

 

prog3

prog4

 

 

 

 

 

 

DIEULEFIT

5, 6 et 7 JUILLET 2013

 

DE QUOI S’AGIT-IL ?

Les rencontres Jules&Jim permettent aux amateurs d’Henri-Pierre Roché, l’auteur de Jules et Jim, de se retrouver et d’échanger leurs informations, leurs points de vue et aussi leurs découvertes sur cet auteur secret qui joua aussi un grand rôle dans le monde des arts.

C’EST POUR QUI ?

Il n’est besoin d’aucune connaissance particulière pour assister aux rencontres sinon le désir de partager ce moment autour d’Henri-Pierre Roché. C’est une occasion pour le découvrir ou pour approfondir sa connaissance en la matière.

TROIS MOMENTS IMPORTANTS :

  • Roché et la musique : un concert exceptionnel sera donné samedi 6 juillet à 18 heures à l’Eglise Saint-Pierre de Dieulefit. Ce concert est tout entier consacré aux œuvres dont Henri-Pierre Roché a écrit les textes : Satie, Auric, Roussel…

Ce concert a été rendu possible grâce à Damien TOP, ténor de renommée internationale, qui nous propose d’entendre pour la première fois dans son ensemble cette œuvre. Diane Andersen l’accompagne au piano.

  • Franz et Stéphane Hessel : Stéphane espérait être avec nous pour parler de son père. Sa mort nous attriste et nous prive d’un témoin essentiel de la vie de Roché. Mais c’est en lui rendant hommage que nous parlerons aussi de son père Franz, le Jules de Jules et Jim, écrivain, traducteur, et fidèle ami d’Henri-Pierre Roché. C’est grâce à Bruno Tackels, auteur d’un formidable feuilleton sur Franz, que nous pouvons organiser cette table ronde.
  • Dieulefit et ses peintres : une importante exposition Dieulefit et ses peintres ouvrent ses portes le 21 juillet. Une occasion d’évoquer le rôle d’Henri-Pierre Roché pendant la guerre auprès d’artistes comme Wols, Etienne-Martin, François Stahly…  Bernard Delpal et Serge Bentley nous parleront  de l’exposition et présenteront  le catalogue.

 

D’autres communications sont bien sûr prévues sur les thèmes suivants :

  • Roché et les peintres, Roché et les sculpteurs, Roché et les écrivains, Roché et le cinéma, Roché – profession : écrivain…
  • qui permettront de mieux comprendre ses rapports avec Duchamp, Wols, l’art brut, sa collection, avec Etienne-Martin et François Stalhy… et aussi avec Gide, Franz Hessel… avec Abel Gance, Jean Renoir, François Truffaut, Mazursky … et aussi ses rapports avec l’écrit : carnets, journal, nouvelles, récits, romans…

Et nous aurons toujours ces moments de convivialité : apéritifs, repas, qui permettent d’avoir toutes les conversations que l’on souhaite.

AVEC QUI ?

Avec Marie Desplechin (écrivain), Serge Bramly (écrivain, auteur d’Orchidée Fixe), Blandine Masson (productrice France Culture), Philippe et Scarlett Reliquet (auteurs de Henri-Pierre Roché, l’enchanteur collectionneur et de Correspondance Roché-Duchamp), Bruno Tackels (auteur de Walter Benjamin, une vie dans les textes), Sabrina Dubbeld (historienne d’art), Marie-Françoise Peteuil (auteure de Helen Hessel, la femme qui aima Jules et Jim), Pascal Ory (historien), Aline Petitier (Psychanalyste), Catherine DuToit (université de Stellenbosch, Afrique du Sud), Giusy DeLuca (université, USA), Xavier Rockenstrocly (président de l’association Jules&Jim)…

Comédiennes : Nadine Despert, Eva Hanke

OÙ CELA SE DEROULE-T-IL ?

A l’école de Beauvallon, qui accepte une fois encore de nous recevoir et  où Roché passa la seconde guerre au milieu des enfants de cette école unique dirigée par Marguerite Soubeyran

L’école de Beauvallon met aussi à notre disposition son internat : nous pouvons donc loger sur place gratuitement. La cuisine sera ouverte également et des repas seront servis vendredi soir, samedi et dimanche midi. Il suffit de s’inscrire pour que l’intendance suive (Nous demandons une participation de 50€ pour les frais : nourriture, ménage, blanchissage, personnels…)

INSCRIPTIONS :

Il suffit d’indiquer vos coordonnées, si vous voulez être logé à l’école de Beauvallon, si vous souhaitez prendre les repas sur place (participation 50€),

par courriel : association@jules-et-jim.org

par courrier : Association Jules&Jim, 58 rue Rochon, F. 69270 COUZON AU MONT D’OR

dans les plus brefs délais…

Manifestations

jules

 

Décembre 2002 : Table ronde à la bibliothèque de la Part-Dieu, en présence de Serge Toubiana, Florence Malraux, Jean R., Stéphane Hessel, Martin Barnier, Xavier Rockenstrocly

 

Juillet 2003 : Rencontres Internationales de l’Association Jules et Jim à Dieulefit

 

 

 Juin 2004 : Assemblée générale de l’Association 
Projection des Deux Anglaises et le Continent au Cinéma Opéra, débat, cocktail des associés

 

 

Juin 2009 : Conférence Le journal d’Helen à l’ENS par Xavier Rockenstrocly

Deuxièmes Rencontres Jules &Jim
2,3,4 octobre 2009 Cinémathèque Paris

 

CONCERT AOUT 2010

Concert donné par Damien Top, ténor, et Diane Andersen, piano, au Centre Artistique de Piégon
La première qualité de Damien Top est la constance, la persévérance : sa passion pour la musique française du début du siècle ne se dément pas. Mieux : elle lui permet de mettre en lumière des partitions oubliées, des musiciens peu joués. Il suffit pourtant de les écouter mis en voix par Damien Top pour comprendre à la fois l’intérêt et la beauté de ces mélodies : Emile Goué ou encore Claude Delvincourt, parmi d’autres, sont l’objet de toutes ses attentions.
Sa deuxième qualité, c’est sa fidélité. A Albert Roussel, par exemple, auquel il a consacré une monographie très éclairante. Car quand il aime, Damien Top veut tout savoir, tout comprendre. Le ténor se transforme alors en chercheur, traquant les manuscrits, les témoignages, les notes. Pour les musiciens mais aussi pour ceux ou celles qui leur offrent leurs textes. Ainsi d’Henri-Pierre Roché : on connait –plus ou moins – Roché pour son roman Jules et Jim. On sait moins –ce qui est normal puisqu’elle n’a jamais été publiée – sa production poétique. Ni qu’il a, à une période correspondant à ce qui deviendra des années plus tard l’argument de Deux Anglaises et le Continent, traduit des poèmes de langue anglaise. Ou plus exactement, des poèmes chinois traduits en anglais qu’il traduit à son tour en français.
Ces poèmes sont publiés dans la revue Vers et Prose (en 1907). Roussel les lit, en adapte six, deux par deux, à différentes époques de sa vie (1907, 1927, 1932). Damien Top a choisi de chanter ces mélodies d’affilée. Et c’est un précieux cadeau qu’il nous a offert ce soir-là : on y entendait à la fois l’évolution musicale de Roussel à travers sa vie et aussi ce qui a pu fasciner Roché dans la traduction de ces poèmes : des histoires d’amour impossibles, des transgressions suggérées, des états amoureux contrariés par les conventions – mariage, réputation, famille…-, un ensemble qui résonne avec l’œuvre que Roché écrit au même moment – Don Juan – et comme toujours avec sa vie – c’est l’épisode des anglaises…
Mais ces textes aujourd’hui ne sont rien sans leur musique et sans une voix qui les porte. Celle de Damien Top est extraordinaire tout en finesse et subtilité, légère ou au contraire puissante. Elle a aussi ceci de particulier : elle laisse entendre avec une très grande netteté les mots – les poèmes lus par Damien Top disent son talent de lecteur attentif à la qualité du mot – les mots, matière même du poème. Le texte n’est plus prétexte à mélodie, il ne fait alors plus qu’un avec celle-ci.
Le cadre du petit village de Piégon, dans la Drôme, était idyllique pour cette fin de journée. Damien Top envisage un disque « Roché », Roussel, Auric… c’était la dernière très bonne nouvelle de cette belle soirée. A suivre…

 

 

 

 

 

 

 

 

Adhésion

ASSOCIATION JULES ET JIM
Adhésion – Membre actif : 20 euros –
Adhésion famille : 25 euros –
Membre bienfaiteur : 50 euros (Chèques à l’ordre de l’Association Jules et Jim )

58 rue Rochon
69270 Couzon au Mont d’or ( France)
tel 04 72 42 02 09

email : association@jules-et-jim.org

Liens

Thèse de X Rockenstrocly

Henri-Pierre Roché: profession écrivain

http://xavier.rockenstrocly.free.fr/sommth%E8se.htm

 

Thèse de Catherine Du Toit

Henri-Pierre Roché : à la recherche de l’unité perdue, le devenir d’un écrivain, octobre 2006

http://upetd.up.ac.za/thesis/available/etd-04142009-163147/unrestricted/01chapter1.pdf

 

Exposition virtuelle à la cinémathèque

http://www.cinematheque.fr/expositions-virtuelles/julesetjim/index_fr.htm

Le mot du président

president

 

« Avaient-ils jamais rencontré ce sourire? Jamais. Que feraient-ils s’ils le rencontraient? Ils le suivraient. »

Bienvenue sur cette page qui cherche à faire le lien entre tous les amateurs de Roché et Truffaut, s’ajoutant à la page facebook et au groupe Association Jules et Jim et Amis d’Henri Pierre Roché.

Cette année 2013 sera marquée par notre rencontre à Dieulefit dans la Drôme. Roché y a passé une partie de la seconde guerre, enseignant et écrivant à l’école Beauvallon, qui nous accueillera cette fois encore, 10 ans après notre premier colloque.

Ces trois journées du 5, 6 et 7  juillet  seront à nouveau l’occasion de contributions et d’échanges, travaux de spécialistes et de chercheurs, mais aussi d’amateurs et de témoins.

Vous y êtes tous les bienvenus. La participation aux frais de bouche est modeste ( 50 € pour les trois jours). L’école de Beauvallon nous héberge gratuitement.

N’hésitez pas à nous rejoindre.

Prenez contact  et à bientôt.

Xavier Rockenstrocly, président de l’association Jules et Jim